Bienvenue Forum Interview
Lettre d'Information
Abonnez vous
à ma lettre d'information


LE SITE
Mes Livres
Articles
Recettes
Conseils
Réponses
Poèmes
Liens
Mes Lettres

>> Prenez Note <<

 
Merci aux nouveaux venus qui se sont inscrits


 
 


Articles  >>  Animaux

 

 VIANDE BOVINE ET VIANDE CHEVALINE


Il me fut intéressant d’apprendre que le
cheval a tenu une place différente dans la vie des Hommes. Place fort éloignée de l’idée que j’en avais.
Animal noble. Animal ami de l’homme. L’homme ami de ce bel animal. Erreurs !!!
Le cheval a été considéré – au long des siècles - comme une « machine » de guerre bonne à manger quand ce pauvre animal ne pouvait plus servir ses maîtres/bourreaux.
L'Antiquité (Egyptienne, Romaine, Grecque) lui réservait une place privilégiée. Au 8ème siècle, un pape le déclara « viande païenne » pour en interdire la consommation. Sous la RévolutionFançaise, les gens mouraient de faim : ils mangèrent les chevaux des aristocrates. Les soldats des armées napoléoniennes mangèrent leurs chevaux durant la retraite de Russie.

Mais mon propos, aujourd'hui, est bien loin de ces considérations culturelles et guerrières.

Pour moi, tous les animaux sont des êtres vivants. Et dans l’assiette, la chair de bœuf, de cheval, de porc, de poulet, de canard, de lapin… est de la chair morte. Que peut-on attendre de la mort? Sûrement pas de la vie!

Je rappelle que le mot « abattoir » découle du mot « massacre ». Jean Thiery donne cette définition du mot massacre « tuer, égorger en masse des hommes et des animaux qui ne se défendent point» (1) 
Que font résonner ces mots dans la tête de mes contemporains ? Pour moi, cela me ramène aux camps de concentration…

Les animaux sont élevés pour être massacrés en abattoirs, bio ou pas. Les animaux sous la férule des industriels assoiffés d'argent, sont sous antibiotiques, hormones, vaccins, etc. et nourris ogm (2).

Tous les animaux élevés pour la boucherie, je dis bien tous, sont des êtres qui nous ressemblent. Ils ressentent ce que nous ressentirions si nous étions mis dans les mêmes conditions inhumaines.(3) 

« Plus d'un 
milliard d'animaux

 sont tués chaque année dans les abattoirs français. Tous les jours, ce sont des scènes d'épouvante. »
 (4) Il faut ajouter à ces chiffres, poissons, volailles, lapins élevés et tués en privés. Plus des milliers et des milliers de poussins mâles broyés vivants ! Hé, ils ne pondent pas !!!
 Alors, qu’il soit mangé du cheval ou du bœuf, du veau, de la volaille, des poissons, je ne vois aucune différence.

Ma conclusion : un enfant meurt toutes les 3 secondes de soif et de faim car lui sont volées les céréales et l’eau qui servent à élever les animaux destinés à l’abattoir.

Cheval ? Bœuf ? Veau ? Cochon ? Agneau ? Couvées ?
"On n'a pas deux cœurs, un pour les animaux et un pour les humains. On a un cœur ou on n'en a pas» écrivait Lamartine. A nous d’ouvrir notre conscience pour que la Paix règne sur la Terre.

 

Conclusion magnifique: tous ces scandales qui « sortent » sont là pour aider à ouvrir la conscience de mes contemporains. C’est là que se situe le changement annoncé du 21 décembre 2012.

Merci à la Vie

 
(1) Dictionnaire françois latin de 1564
(2) J’écris toujours le sigle correspondant à "organisme génétiquement modifié en minuscule, car je pense que ce sigle ne mérite pas de lettres en majuscule. Souvenez-vous du défoliant orange de Monsanto qui a causé tant de souffrances aux hommes, aux animaux et à la terre au Vietnam…
(3) Cf. mes articles "la Noiraude" et  la "Danse des Canards"
(4) Cf. le site www.l214.com 


 




 

 

VIANDE BOVINE ET VIANDE CHEVALINE    
 Et réflexions diverses...

La Bible

Si je lis la Bible, je  suis convaincue de Isaïe 66, 3 :
 
“Celui qui immole un bœuf est comme celui qui tuerait un homme,

Celui qui sacrifie un agneau est comme celui qui romprait la nuque à un chien.”



Mais à ce jour, je n’ai reçu aucune réponse à ma demande d’explication sur les propos d’Isaïe, ni de Prêtres catholiques, ni de Pasteurs protestants, évangéliques, ni de Rabbins, ni d’Imams. Les Adventistes du 7ème jour, sont végétariens car la Bible est leur guide.

Le cri de la langouste 

Mon fils, deux mois avant de mourir, m’a dit « Maman, je deviens un chef végétarien puisque je suis incapable de tuer un animal ». Un matin, je lui avais fait remarquer les plaintes des crustacés vivants qu’il mettait dans l’eau bouillante. La soupe de poissons avait alors disparu de la carte.
Mon fils avait fini son chemin sur la Terre.

Les dauphins

On fait aujourd'hui beaucoup de bruit autour de la viance de cheval. On entend les mots scandale sanitaire, fraude, tromperie. Mais qu’en est-il des dauphins et de leur chair?  Le dauphin est un mammifère comme le boeuf. Sa chair est tout à fait comparable à celle des bovins ! Croyez-vous que les marins pêcheurs rejettent les dauphins pris dans leurs filets ? Non, bien sûr, ils les revendent aux bouchers du coin.
(1)

Bon appétit !
On ne sait plus ce que l’on mange.

 

 

(1) Cf. le site notre-planet.info 





 
VIANDE BOVINE ET VIANDE CHEVALINE ( suite) 
La peur à chaque pas


Les réflexions habituelles : « Si je ne mange plus de viande, je vais perdre mes muscles, je serai sans force et bien sûr, je vais tomber malade ! »

Pour ma part, depuis 1980, après avoir refusé la dialyse, je ne suis pas allée consulter un médecin sauf pour faire du sport et je ne dispose pas d’une mutuelle. Depuis 1980, je ne mange plus de chair animale - terrestre et maritime. Je m’octroie 125 g de beurre cru durant l’hiver mais aucun autre produit laitier. 
Pour vous conforter dans votre choix de devenir végétarien, quelques grands noms du monde sportif, des arts, de la chanson, etc. 

Carl Lewis (8 médailles d’or aux J.O.)
Surya Bonali (patineuse française )
Pamela Anderson* ( actrice américaine: "Alerte à Malibu", "Barb wire", etc.)
Rosanna Arquette (actrice américaine)
Richard Bach (écrivain américain : auteur de "Jonathan Livingston le goéland")
Isaac Bashevis-Singer(prix nobel américain, 1904-1991 )
Alphonse De Lamartine** (poête français 1790-1869)
Albert Einstein (Physicien : 1879-1965)
Ralph Waldo Emerson (poète américain)
Martin Gray (écrivain franco-américain - auteur de  "Au nom de tous les miens")
Franz Kafka ***(écrivain - 1883-1924)
Albert Schweitzer**** (médecin français, philosophe, et missionnaire français, 1975-1965)
George Bernard Shaw (écrivain irlandais: 1856-1950) 
Tolstoï ( écrivain russe: 1828-1910)
Mark Twain (écrivain américain: 1835-1910)
Socrate (Philosophe grec: 470-399 av JC)
Henry David Thoreau (philosophe américain : 1817-1862)
Voltaire( écrivain français: 1694-1778)

Un grand bonheur m’est échu : j’ai redécouvert des végétariens que j’avais oubliés et en ai découvert certains pourtant particulièrement célèbres mais qui m’étaient inconnus.
Allez sur AVF (Association Végétarienne de France- http://www.vegetarisme.fr) et vous serez comme moi enthousiasmés de vos découvertes.

*source : ses interviews, Peta
**sources: ses lives 
***source : "Vegetarian Cookbook"
****source : "A Teen’s Guide to Going Vegetarian"





LA DANSE DES CANARDS…

Les fêtes de fin d’année sont passées, laissant derrière elles des grippes pour se dégripper, des gastro pour se purifier les intestins, des kilos à perdre… Comme chacune et chacun a le choix de ce que elle ou il mange, de cela je ne parle pas.

Par contre, votre servante a été stupéfaite, abasourdie, de se rendre compte que des magasins diététiques labellisés BIO, offraient à la vente du foie gras !

Le foie gras, vous le savez tous, même si tout est fait pour que vous l’oubliiez, est obtenu par la technique du gavage, qui n’est autre qu’une technique de torture !
Cela reviendrait à faire ingurgiter à l’humain 10 à 12 kg de spaghetti, de force, bien sûr. Il est bon de se rappeler que la nourriture chaude, voire très chaude, glissant mieux, les pauvres gavés ont l’œsophage brûlé et certains en meurent avant d’arriver à “fournir aux respect-tueurs” un foie suffisamment gras pour être exploité et satisfaire la gourmandise des petits hommes. Ces pauvres volatiles sont tués avant d’atteindre le stade mortel de l’hépato-nécrose…
Un ami cher m’a confié qu’il considérait le gavage comme un viol de l’intégrité d’un être sans défense. Ces pauvres animaux en ont un foie cirrhotique, donc porteur d’hépatites, de cancers…

L’on me dit idéaliste car sachant que BIO signifie VIE en grec ancien, je reste persuadée de sa signification ! Je croyais (grand défaut de croire, par ailleurs) que les propriétaires ou gérants ou directeurs de ces magasins avaient pour but d’offrir à leur clientèle des produits alimentaires sains, donc porteurs de vie.
Est-ce être idéaliste de constater la perte d’éthique de la nourriture proposée dans ces magasins qui prônent la santé, le mieux-être ?

Il m’a été répondu lorsque je demandais pourquoi vendre du foie gras, qu’ils se devaient de satisfaire à la demande de leurs clients !!! Surtout, m’a précisé une dame, que Carrefour vendait du foie gras avec la Listéria (bacille qui se révèle fréquemment pathogène) ! Cette explication n’a pas réussi à me faire changer d’avis…!

Une autre réponse est que les canards et oies sauvages se gavent NATURELLEMENT afin d’emmagasiner des réserves avant d’entreprendre de longues migrations. La migration des oies et canards gavés qui vacillent sur leurs pattes, c’est d’atterrir dans les assiettes de ceux qui fêtent Noël.

Noël, fête de l’Amour ! Pour la Saint-Sylvestre, c’est fête de ripailles ! Il faut oublier que l’on vieillit d’un an. Alors pas de questions à se poser : il faut se remplir pour combler le temps qui nous rapproche de la mort.
Tout est bon : les crustacés malades de la pollution des océans, tout comme leurs cousins les poissons. Les sangliers, les biches, les dindes, les lapins, les cailles, les pintades, les kangourous (hé oui !), les autruches, les bisons, les tripes… tout est bon pour ces ventres qui en oublient leur âme. Et bien sûr, le foie gras ! Le foie gras sur la table des chrétiens, des musulmans, des israélites, des bouddhistes non végétariens, des pauvres (là c’est seulement du pâté de foie gras) et des riches, tous oublieux de la torture subie par ces êtres animés qui ont une âme. Tous réunis par cette nourriture, non ce mot ne convient pas, par ce funeste mets qu’est le foie gras.

Tout le monde religieux dit qu’il n’y a qu’un seul Dieu, avec des appellations différentes et chacun souhaiterait l’entente avec l’autre. Merveille : plus de guerres de religion ! Entente qui s’est montrée irréalisable durant des siècles et des siècles, le foie gras y est arrivé en quelques brèves années de publicité intensive !

Certains végétariens prônent le faux-gras. J’entends faux et gras. obtenu avec l'huile de palme. Tout est dit. Pourquoi vouloir faire semblant d’imiter des nourritures fallacieuses ? Je connais des pâtés végétaux dignes de grands chefs et qui seraient à leur place sur les soi-disant meilleures tables françaises !

Je me permets de rappeler que près de 70 % des terres arables qui comprennent les terres cultivables, labourables et en jachère sont réservées pour obtenir la nourriture destinée aux animaux de boucherie. Il est tué 58 milliards d’animaux terrestres et 144 millions de tonnes de poissons par an: chiffres en constante progression. Un enfant meurt toutes les 3 à 4 secondes de soif dans le monde alors que le maïs en très grande majorité ogm dont sont gavés oies et canards ne peut pousser qu’avec un arrosage intense…

Isaac Bashevis Singer écrit : “Tout ce verbiage sur la dignité, la compassion, la culture ou la morale semble ridicule lorsqu’il sort de la bouche même de ceux qui tuent des créatures innocentes, pourchassent des renards que leurs chiens ont épuisés, ou même encouragent l’existence des combats de taureaux et des abattoirs. Toutes ces explications, selon lesquelles la nature est cruelle et donc nous sommes en droit d’être cruels, sont hypocrites. Rien ne prouve que l’homme soit plus important qu’un papillon ou qu’une vache. Je considère le fait d’être devenu végétarien comme la plus grande réussite de ma vie. Je ne prétends pas sauver beaucoup d’animaux de l’abattoir, mais mon refus de manger de la viande est une protestation contre la cruauté… Personnellement, je ne crois pas qu'il puisse y avoir de paix dans ce monde tant que les animaux seront traités comme ils le sont aujourd’hui.” (The Letter Writer)

P.S. dans ma région du sud-est je n’ai rencontré que quelques enseignes qui se refusent à vendre du foie gras :
  • Satoriz (29 magasins)
  • La Maison d’Olive à Aubenas (07): magasin bio végétarien
  • La Biocoop du Puy en Velay .
  • La Biocoop de la rue Dunan à Nice Nord
Bien sûr, il doit y avoir bien d’autres magasins labellisés bio qui se refusent à vendre du foie gras. A vous de vous renseigner et de choisir vos commerçants… 



LA NOIRAUDE
Arrivée à la ferme..
.
 
- Dis, la Marguerite, tu sais d’où elle vient, cette noiraude ?
- Non. Je ne lui ai pas encore parlé. C’est la dernière venue, c’est à elle de dire bonjour la première !
- Oh la la ! Tu es bien fière. Je pense le contraire : nous, on est chez nous, elle, elle ne sait pas où elle arrive.
Dis, la Noiraude, tu viens d’où ? C’est drôle, nous on est plutôt blanche et beige et toi, tu es drôlement foncée. Nicolette. Comme disent nos patrons, tu es black. Ne le prends pas mal, mais c’est ce qui est. Tout dans ce monde est diversifié.
- Il faut m’excuser. Je suis fatiguée. Je suis restée dans le camion de longues heures, sans boire et sans manger.
- Tiens, pourtant, not’ maître est plutôt gentil.
- C’est pas lui qui m’amenée. C’est un autre.
- Comment tu t’appelles ? Moi, vous avez trouvé, c’est Noiraude.
- Moi, c’est Marguerite et ton autre voisine, c’est Nicolette.
- Et le taureau ? Il s’appelle comment ? Qu’est-ce que j’ai eu peur quand je suis arrivée. J’en avais jamais vu. Il a l’air terrible.
- Lui, c’est Félix. Avec nous, il est gentil (gloussements). T’as pas encore mis bas, alors ?
- Ho ! si. Mais c’était le véto, comme ils disent, qui nous mettait le sperme congelé dans le ventre. Si vous saviez la douleur que ça déclenche ! Une brûlure effroyable. L’horreur. Mais le pire, c’est quand mon petit naissait. J’avais même pas le temps de le lécher, qu’on me l’enlevait. Qu’est-ce que j’ai pu pleurer. Mon petit était secoué de hoquets. Et c’était à chaque fois pareil. J’ai entendu que la femme du patron avait été aussi inséminée. Mais elle, elle a demandé et son petit, elle l’a gardé. Elle en a de la chance. Mais est-ce qu’elle sait que son enfant peut être comme les nôtres, porteurs de carences et sujets à des maladies nouvelles ?
- Tu en sais des choses, la Noiraude.
- C’est parce que le véto était souvent là. Vous pensez, entre les inséminations, les hormones, les médicaments car on est toujours malade, je les entendais discuter, le patron et lui. Donc ils savaient que nous étions en mauvaise santé et pourtant ils continuaient à nous nourrir en dépit d’une once de bon sens. Ça m’a toujours étonnée.
- Çe qui m’étonne c’est quand tu dis que même les femmes subissent l’insémination… Tu es vraiment sûre?
- C’est parce que vous ne savez pas qu’un homme sur deux est devenu stérile, à cause des pesticides et produits tirés du pétrole. Ils disaient qu’il y avait trop d’hormones féminines. Ce n’est pas le cas de Félix, hein ?
- N’empêche, ma pauvre, tu as bien souffert. Nous, ici, quand on est prête, c’est la fête. Pour Félix, aussi, je te le dis ! Il est tellement pressé que notre patron doit l’aider !!
Qu’est-ce qu’on rigole !
 



 
LA NOIRAUDE
Le lendemain, dans le pré ...

- Et vous, on vous le laisse votre petit ?
- Nous, on est des vaches pour la viande. Donc, nos veaux tètent jusqu’à l’automne. Par contre, j’ai entendu le véto parler sur l’élevage industriel, le petit tête 2 jours, si je me rappelle bien, pour qu’il ait le colœstrum et puis, il est arraché à sa mère et nourri avec du lait reconstitué : à 3 mois, il doit peser tant, à 6 mois tant. En élevage industriel, à l’automne, le taurillon pèse 300 kg. Puis il est mis en batterie dans des hangars. Il est prêt pour la boucherie en 1 an et demi, là où il en est nécessaire de 3 en élevage biologique.
- Mais va, on sait bien où ils vont nos petits, quand le patron ne les garde pas. Direct à l’abattoir.
Quand on est laitière, comme les copines de l’autre côté de l’étable, il est enlevé quand elles n’ont plus de lait. Elles le voient à chaque traite.
- Comment c’est possible ?
- Vois-tu, les Salers ne donnent leur lait qu’à leurs petits. Pour pouvoir les traire, il faut que leurs petits commencent à têter. Dès que le veau a tiré sur les mamelles, il est arraché de force à sa mère. Tu entendras les pleurs et les plaintes. C’est affreux. Tu comprends bien que si le petit veau tête sa mère, avec quoi les fermiers fabriqueraient le fromage ? Même en bio, c’est comme ça. Le profit avant tout. Tu as entendu parler des OGM, et, bien qu’ils sachent la dangerosité, certains paysans en cultivent, pour gagner plus d’argent. Et bien sûr, dans les élevages concentrationnaires, les animaux sont nourris avec. Tu sais, Noiraude, bientôt, on finira nos jours tranquilles : les hommes seront tellement malades qu’ils ne nous mangeront plus !
- Élevées en bio, ils pourront continuer de nous massacrer.
- Non. Avec la température qui s’élève, l’eau va se faire rare. Et nous, les animaux, sommes les plus gros buveurs d’eau.
- Comme la vie est dure. Pourquoi ?
- Parce que les hommes ne savent pas se nourrir sans “la viande”. Et la viande, pauvre de nous et de nos petits, c’est nous.



LA NOIRAUDE 
 
Quelques jours plus tard, dans l'étable,  à la veillée
...
 
- Moi, dans le camion, il y avait des vaches élevées dans des étables fermées. Tu parles bien, toi, tu dis concentrationnaires. Elles étaient dans un état épouvantable. Elles ne sortaient jamais. Elles avaient leurs cornes coupées afin qu’elles ne se blessent pas. Certaines m’ont dit qu’elles souhaitaient avoir la maladie de la vache folle, afin d’en finir avec leurs souffrances. Elles sont toujours malades car on leur fait avaler des tonnes d’hormones et autres médicaments. Elles ont ajouté que leur patron achetait de la viande bio. Il savait pourquoi vu toutes les cochonneries qu’il leur faisait avaler. L’herbe broutée dans les prés, on connaît pas. Que de l’ensilage, des farines au goût atroce.
Ici, vous vivez. Bien sûr, vous savez que la durée de votre vie est réduite. Mais vous vivez. Vous mangez l’herbe des prés. Vous buvez quand vous avez soif. Félix vous honore. On vous laisse vos petits, au moins pendant quelques semaines.
- Marguerite te dira la même chose : notre patron ajoute régulièrement du Nigari dans l’eau que nous buvons.
- C’est quoi, le Nigari ?
- C’est du chlorure de magnésium qui protège des infections. Tu te rends compte ! Pour être bien soignées, on est bien soignées. Mais ce n’est pas par amour. Oh non ! C’est pour que notre viande soit meilleure et se vende super bien et bien chère. Pour que les fromages, le lait, le beurre, les yaourts, les desserts puissent obtenir les mentions reconnues par la bio. C’est tout ! D’amour, point. L’amour ne passe pas par la tuerie horrible dans les abattoirs, pas vrai ?
- Sûr, Nicolette. Pauvres de nous. Quand on aime, on ne rêve que de câlins, d’être proche de celle ou celui pour qui notre cœur bat. Sûrement pas de tuer notre amour. J’ai rencontré une belle normande qui avait à ses côtés une de ses filles, adulte. Si vous aviez pu les voir se lécher, se frotter le cou mutuellement. C’était tendre, beau. J’en ai encore les larmes aux yeux de vous en parler. Je n’ai jamais vécu une chose pareille. J’en rêve encore presque toutes les nuits.
- Tu as raison, la Noiraude. Il n’y rien de plus beau que l’amour entre les êtres. Et nous sommes des êtres vivants.
- Bientôt, les repas des humains seront magnifiquement bons, merveilleux, extraordinaires, flamboyants… tous les jours ce seront des repas de fêtes.
- Comment ? Comment ?
- Magnifiquement simple: il n’y aura plus de produits animaux dans les assiettes. Nos amis les humains ne nous considéreront plus comme un produit. Plus de foie gras, plus de steak, plus de hamburger mais une assiette regorgeant des couleurs de fruits éclatants que redonnera l’arbre la saison d’après, des céréales et des légumes Vivants. Que de la Joie et de l’Amour.  


 


  Conception Pl-Arts    Connexion    Téléphone : 06 83 863 229   -   Mail :   Contact   -   Copyright : Chante la vie